LIVRAISON GRATUITE
accords vestimentaires

Votre enfant fait-il un cauchemar ou une terreur nocturne ?

de lecture - mots

Deux des causes les plus courantes de réveil nocturne chez les enfants sont les terreurs nocturnes et les cauchemars. De nombreux parents ont du mal à les distinguer.


Les terreurs nocturnes et les cauchemars surviennent à différents moments du cycle du sommeil et à différents moments de la nuit.


Les terreurs nocturnes surviennent généralement avant minuit, lorsque l'enfant se trouve entre un stade de sommeil profond et un stade de sommeil léger. Les cauchemars, quant à eux, ont tendance à se produire après minuit, pendant la phase de sommeil léger, lorsque nous rêvons le plus.

Que sont les terreurs nocturnes ?

Environ 5 % des enfants d'√Ęge pr√©scolaire souffrent de terreurs nocturnes.


Le Dr Guinevere Tufnell, pédopsychiatre et spécialiste des problèmes de sommeil, explique que les terreurs nocturnes sont déclenchées par un cerveau actif.


"Les terreurs nocturnes ne sont pas les m√™mes que les cauchemars. Elles sont d√©clench√©es par l'activit√© c√©r√©brale et sont plus fr√©quentes chez les enfants d'√Ęge pr√©scolaire. La majorit√© des enfants en sortent vers l'√Ęge de quatre ou cinq ans."


Pendant une terreur nocturne, une partie du cerveau s'éveille, tandis que le reste reste dans un état de sommeil profond, y compris la partie liée à la conscience et à la mémoire.


"Si votre tout-petit est victime d'une terreur nocturne, il aura l'air d'être éveillé, même s'il ne l'est pas - et il ne s'en souviendra probablement pas le lendemain matin", ajoute le Dr Tufnell.


Comment pouvez-vous l'aider ?

-Ne le traitez pas comme s'il était réveillé et n'essayez pas de le réveiller. Essayez de le calmer en étant aussi détendu que possible.

 -Assurez-vous qu'il est en sécurité en mettant des verrous aux portes et aux fenêtres et des barrières aux escaliers, et veillez à ce qu'il ne trébuche pas s' il  marche en dormant.

-Si les terreurs nocturnes sont tr√®s fr√©quentes ou perturbatrices, essayez de noter dans un journal les moments exacts o√Ļ elles se produisent. R√©veillez ensuite l'enfant quelques minutes avant l'heure pr√©vue, tous les jours pendant une semaine. Il y a souvent un sch√©ma et cela peut les faire cesser.

Si vous êtes très inquiet, ou si les terreurs nocturnes de votre enfant sont fréquentes, emmenez-le voir votre médecin généraliste. Il pourra vous recommander un traitement de courte durée pour l'aider à dormir, ou vous orienter vers un spécialiste pour obtenir son avis.

Que sont les cauchemars ?

Les cauchemars, quant à eux, sont susceptibles de réveiller votre enfant et sont souvent faciles à mémoriser. Ils sont normalement provoqués par quelque chose qui inquiète ou bouleverse votre enfant - peut-être la mort d'un animal de compagnie ou d'un parent, ou même quelque chose qu'il a vu à la télévision.


"Contrairement aux terreurs nocturnes, les cauchemars sont l'expression d'une anxiété liée à un événement de la vie quotidienne, et leur cause peut ne pas être évidente", explique le Dr Tufnell.


Si les cauchemars touchent tout le monde, ils sont particuli√®rement fr√©quents chez les enfants √Ęg√©s de trois √† cinq ans, qui commencent √† s'interroger sur le monde qui les entoure. Ils ne doivent pas √™tre alarmants, sauf s'ils sont fr√©quents ou r√©currents.

Comment pouvez-vous l'aider ?

-Encouragez votre enfant à parler du contenu de son cauchemar ou demandez-lui de faire un dessin montrant ce qui s'est passé.

-Si il ne veut pas en parler, faites-lui beaucoup de c√Ęlins et rassurez-le.

 -Si ses cauchemars sont très fréquents ou s'ils mettent toujours en scène le même événement effrayant, il peut être utile de consulter un spécialiste.

 

accords vestimentaires


Recevez nos articles dans votre boite email.